Les légendes liées à Bilbao

06 Lug 2016

Bilbao est une ville qui offre beaucoup de possibilités et beaucoup de lieux à découvrir. Si vous êtes aventurier avec le désir d’explorer et aimez le mythique, vous êtes au bon endroit. Bilbao vous offre plusieurs lieux emplis de légendes que la population s’est transmise de génération en génération. Ces histoires vivent encore à l’heure actuelle.
Les étudiants de notre institut, en plus de prendre des cours d’espagnol, ont la possibilité de participer aux activités gratuites que nous organisons tous les jours. Comme centre d’étude pour étrangers nous nous rendons compte qu’apprendre une langue ne suffit pas. En effet, pour pouvoir comprendre la population, vous devez aussi connaître sa culture et son mode de vie. Pourquoi ne pas commencer par Bilbao et continuer sur le chemin des énigmes ?
Une des histoires les plus emblématiques et attractives pour les touristes est la légende del Puente de la Merced. On dit, que dans les temps anciens, volaient en couple des êtres ailés dans les bois, où l’on trouve aujourd’hui le quartier San Francisco et le pont lui-même. Ils donnaient chance et amour aux personnes seuls ou sans partenaire. Aujourd’hui, en hommage, on retrouve sur le Puente de La Merced huit couples de statues de ces créatures sur les lampadaires du pont. Si vous les touchez au dos ou sur les ailes, ils vous donneront amour et chance pour le reste de vos jours.
Un autre lieu curieux avec une histoire des temps passés est la Plaza de Arriquibar. On raconte que jour après jour une femme y était assise. Elle était connue comme « la folle de Arriquibar » ou « la folle du chapeau » car chaque jour elle portait des chapeaux très extravagants. Mercedes Lorenzo Sauto, de son vrai nom, s’asseyait tous les jours sur le même banc de la place et donnait à manger aux oiseaux, elle tricotait ou pleurait de chagrin, la principale raison pour laquelle elle venait chaque jour sur la place. Il est dit qu’elle travaillait avec l’homme avec lequel elle était engagée, mais finalement celui-ci décida d’épouser une autre femme. De plus, on raconte que la chanson « La llamaban loca » du groupe musical de Bilbao Mocedades fut créée à partir de cette célèbre histoire.
Si vous en avez assez des légendes de Bilbao, vous pouvez aller faire la fête car Bilbao est connu pour ces merveilleuses fêtes. Cela vient d’une histoire mettant en avant un artiste de Bilbao connu comme un grand séducteur. Ce Don Juan, bien qu’apparemment faisant parti de la haute classe, ne possédait en réalité que très peu d’argent. Pour cela, une nuit à l’heure d’emmener deux dames à une fête très noble, célébrée dans un palais de l’une des capitales voisines de Bilbao, on lui refusa l’entrée car il ne possédait aucune invitation. De ce fait, il emmena les dames sur « un circuit de tavernes » et parce qu’elles étaient sous son pouvoir de séduction, peu leur importait le lieu, elle voulait simplement être en présence de ce séduisant artiste. Cette soirée fut la meilleure de leur vie. Le jour suivant elles commencèrent à partager l’histoire d’avoir vécu la meilleure fête de tous les temps. Depuis ce moment, quasi toute la population de Bilbao ont juré avoir participé à cet évènement célébré dans une des villes voisines de Bilbao. Etaient-ils jaloux ? Le plus important est que la légende continue de nos jours.
Aujourd’hui certains disent que cette fête s’organise encore et qu’il s’agirait du festival de jazz de San Sebastián ou Vitoria, de la semaine musicale de Santander ou encore de la fête de Santo Tomás de Bilbao. Personne ne sait où est la vérité mais vous pourrez y trouver la vôtre.
Si vous souhaitez visiter les lieux légendaires de Bilbao et ses alentours et en même temps découvrir les mystères de la langue espagnole, optez pour nos cours adaptés à vos besoins.
Pour plus d’informations, veuillez nous contacter par mail info@institutohemingway.com

Più notizie

👍 Accesso Extranet

Nome utente e password

Attività gratuite

© 2015 Copyright Instituto Hemingway.
Tutti i diritti riservati.
Progettato da Minimol